La foi musulmane apporte-t-elle paix et sérénité ?

Islam sociétal
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Je souhaite partager un ressenti très personnel à propos d’un article que j’ai lu sur le site oumma.com. Par avance je tiens à vous dire que je viens en paix ? je sais qu’il y a beaucoup de sensibilités différentes, j’espère que cela engendrera une discussion riche et amicale.

Aux Etats Unis, une affiche fait la promotion d’une association d’ex-musulmans. Jusque là, rien à signaler. Mais pour Oumma apparemment, c’est un scandale et un message de haine. Et l’article de ponctuer sur "L’islam l’emportera toujours Subhana Allah, car il nous commande de réaliser de bonnes actions".

Ce texte a été rédigé en réaction à cet article : Etats-Unis : une affiche anti-islam suscite un immense émoi à Atlanta

Deux choses m’interpellent ici :

  1. Si il y a tant besoin de défendre l’Islam, est-ce à dire qu’une simple foi véritable ne se suffit pas et ne suffit pas aux croyants ? Ces gens donnent l’impression que l’Islam est une communauté d'appartenance et qu’il appartient aux membres de défendre coûte que coûte. Où est la foi ici ? Comme le disait Nieztsche, « le besoin d’une foi puissante n’est pas la preuve d’une foi puissante, mais du contraire ».

    J'ai pu, au travers de mes rencontres et de mes voyages, être en contact plus ou moins rapproché avec la foi Catholique. Ainsi, j'ai par exemple pu rentrer dans des Eglises au devant desquelles était affiché un message de bienvenue, de paix et de fraternité aux visiteurs. Des mots simples, humains, désintéréssés, qui vont jusqu'à apaiser ceux qui les lisent.

    J’aimerais bien savoir ce que l’Islam apporte aux Musulmans, ce qu’ils y trouvent comme transformation intérieure, comme enseignement de vie, comme cheminement spirituel mais au lieu de ça ce que je lis ressemble plus à « t’es avec nous ou contre nous ».

  2. Quand on lit l’extrême-droite et tout pourfendeur de l’Islam, ce qu’on lit souvent c’est que l’Islam n’est pas qu’une religion mais un programme politique, une nation, une communauté d’appartenance, supérieure, et que de ce fait c’est une autre civilisation incompatible avec la démocratie, car l’Islam n’apporte pas la paix mais la soumission, ne supporte aucune critique, et vit l’apostasie comme de la haine, ou de « l’islamophobie ».

    Comment peut-on leur donner tort si par ses prises de paroles, Oumma conforte exactement ce qu’ils pensent ? Comment les non-Musulmans ne peuvent-ils pas légitimement avoir peur de l’Islam ou le regarder avec mépris ou détestation, si Oumma et consors partagent ce genre de propos à mon sens complètement contre-productif, quelle meilleure manière de tirer contre son propre camp.

    Pendant que la Chine montre une vraie haine des Musulmans en en enfermant dans des camps et que pas mal de pays musulmans les soutiennent, Oumma nous explique que la haine c’est une affiche de communication d’une association d’ex-Musulmans. Si l’Islam c’est la paix, comment se fait-il que ces gens ne soient pas en paix avec les ex-Musulmans ?

Je suis un peu dépitée car je me demande : mais où est la spiritualité ? Pour moi, si on a vraiment la foi, nul besoin de défendre sa religion. La foi, elle remplit, elle apporte des réponses, une éthique de vie, elle doit faire du bien, elle se vit de l’intérieur et le bien-être qu’elle procure rejaillit à l’extérieur. Naturellement. Si on a besoin d’être dans la revendication, je ne vois pas quelle foi ont ces gens, j’y vois plus une revendication identitaire et qui plus est pas tellement pacifique.

Ce texte a été rédigé en réaction à cet article : Etats-Unis : une affiche anti-islam suscite un immense émoi à Atlanta