Alors que la psychose gagne la Chine et que l’OMS appelle « le monde entier à agir » face à la menace du nouveau coronavirus, je vous propose d’analyser rationnellement les données disponibles à ce jour afin de déterminer s’il y a un réel danger.

La période des fêtes de fin d’année est celle de tous les excès alimentaires : repas gargantuesques, profusion d’aliments gras et ultra sucrés, abus de boissons alcoolisées… Loin de moi l’idée de faire ma rabat-joie, il est possible de se faire raisonnablement plaisir tout en réfléchissant à l’impact de notre mode de vie sur notre état de santé.

Je vous propose un article faisant un état des lieux de l’alarmante épidémie de l’obésité et du diabète dans le monde.

Chers membres,

Je vous sollicite au cours de cette pause déjeuner pour examiner attentivement le contenu de vos assiettes car il impactera votre manière de penser et de débattre sur le groupe.

En effet, notre cerveau c'est-à-dire notre intelligence, notre comportement, notre humeur, nos compétences cognitives et notre santé mentale dépendent étroitement de notre alimentation.