Le présent article n’est autre que l’expression d’une critique récurrente envers l’une des principales trames de la revendication féministe contemporaine ; précisément celle du travail et de l’indépendance économique des femmes.[...]